#END OF SCHOOL : Tout sur mon parcours scolaire

Hello you ! J’espère que vous allez toutes et tous bien !

Je reviens aujourd’hui pour parler un peu école ahah. En effet, il y a quelques jours de cela je vous ai fait un sondage sur Instagram pour savoir si ça vous intéresserais que je vous parle de mon parcours scolaire sur le blog. Alors si aujourd’hui j’écris ce post c’est que le sondage a été plutôt positif ! Alors voici mon parcours ..

 

SORTIE DU COLLEGE, MARGAUX QUE VAS-TU FAIRE ?

Le titre porte clairement bien son nom. L’école et moi ça a toujours fais 10 milles ! J’avais clairement la volonté d’apprendre mais je n’avais pas forcément la capacité d’assimiler rapidement les choses, ce qui a été très décourageant pour moi. Alors quand il a fallu rechercher des lycées pour poursuivre mon cursus scolaire ça a été la dégringolade…

J’ai toujours été sûre de ce que je voulais faire par la suite, ou du moins je l’ai su à partir de mes 8ans à peu prêt. Le stylisme et surtout l’univers de la mode été une réelle passion et surtout un univers idéal pour la jeune fille que j’étais à l’époque. J’ai donc voulu me diriger vers un bac Art Appliqué car après avoir eu les conseils de mes professeurs c’était le cursus idéal pour pouvoir intégrer une école de stylisme par la suite. J’enchaine donc les portes ouvertes de lycée proposant le Bac Art Appliqué, en voyant les travaux et le travail des élèves, cela m’inspire et confirme ma motivation. Seul soucis, j’ai de très bonnes appréciations mais une moyenne de 13/20, donc impossible d’intégrer ce cursus. J’enchaine donc les déceptions, tout les week-ends, après chaque porte ouverte, je perd confiance et je vois mon rêve s’éloigner de plus en plus loin.

Au collège on me dit d’aller en bac général, de me ré-orienter, ce que je refuse avec le soutient de ma professeur de CDI, qui si à tout hasard passe par là je remercie pour ce soutient et cette confiance. Je ne voyait pas l’intérêt de partir en bac général, un milieu où j’étais persuadé de couler, de me décourager. C’est à partir de ce moment que je me suis intéressé au bac professionnel métier de la mode et du vêtements, un cursus où j’allais apprendre la couture, la compositions de matières, la construction des patronages et surtout réaliser des stages professionnels. Une chose est sure, je n’aurais jamais réalisé apprendre autant durant ces trois ans, ce bac est génial, vraiment. On vous y apprend la couture, industrielle certe, mais très technique ce qui est vraiment très intéressant. Pour les nantais/nantaises j’ai fais ce bac au lycée professionnel LA BAUGERIE, un super lycée à Saint Sébastien sur Loire avec des professeurs vraiment top, avec qui on évolue forcément !

Je veux vraiment passer un message s’il y’a  parmi vous des collégiens/collégiennes ou encore des lycéens qui veulent se réorienter. Le bac professionnel et même les CAP ont toujours été vu comme des filières où ont insère les personnes « nulles », en tout cas c’est le ressentie que j’ai eu au collège. Il faut vraiment savoir que tout cela est complètement faux, d’une part parce que il n’y a aucune filière qui est moins importante qu’une autre et d’une autre part ces filières vous font entrer dans le monde professionnel, vous apprennent à être plus responsables, et clairement plus pro aussi. De mon point de vue, et avec du recule, je pense que les personnes sortant d’un cursus pro sont plus débrouillard à la sortie des études, ont moins peur d’aller vers le milieu pro et s’intègrent très vite.

Je dis cela car je sais combien parfois c’est très compliqué de savoir ce qui est le mieux, surtout à 13/14 ans. On nous bassine tellement à savoir ce qu’on veut faire comme métier, comme cursus, alors qu’on est encore qu’ados et complètement innocent ce qui est logique. Je reproche vraiment ça à l’enseignement français, avec cette technique ils ne font que stresser les jeunes et les perturber. 

 

Pour en revenir à mon parcours, lors de ce bac j’ai pu réaliser mes stages chez IKKS, Chantelle, une usine qui produisait des prototypes pour Sonia Rykiel, POLKA, French Connexion, etc.. Des expériences plus enrichissantes les unes que les autres.

Petite victoire personnelle j’ai eu mon bac avec mention Assez Bien eheh ! 🙂

 

BAC EN POCHE, MARGAUX VERS QUELLE ECOLE SUPERIEURE TE DIRIGES-TU ? 

 

Avant de passer le bac j’ai fait les portes ouvertes des écoles qui m’intéressaient le plus. Ayant fait un stage dans la lingerie qui m’a donner l’envie d’y approfondir mes connaissances et peut-être d’y faire mon métier, mon coeur a donc basculé vers l’école ESMOD. Par sécurité j’ai passé également un entretien à l’école LISAA pour faire une MANAA (Mise A Niveau Art Appliqué). C’est alors que le bonheur fut au max quand j’ai appris que j’étais acceptée aux deux écoles, une petite victoire en hommage à la jeune fille qui sortait du collège avec une déception hors normes et à qui on avait assuré qu’avec un bac pro je n’accèderais jamais à ces écoles.

Comme vous vous en doutez, le choix fut rapide et j’intégra ESMOD Rennes à la rentrée de Septembre 2014.   En première année, pour le modélisme, on y apprend la conceptions de jupes, de chemises et pantalon en coupe à plat (c’est à dire construction à la main) et en moulage (on moule le tissus au buste afin de construire ses patronages), ça a été une année très intéressantes car pour ma part, j’avais appris à construire les patronages via MODARIS un logiciel professionnels.

Pour le stylisme, on y apprend les figurines de base, on apprend également les logiciels Illustrator et Photoshop afin de réaliser des dessins à plats et des moodboards.

Ma deuxième année fut très compliqué pour moi, avec du recul elle était toute même très intéressante. Je me suis épanouie en stylisme où nous avons appris à personnaliser nos silhouettes, nous avons approfondi toutes nos connaissances de la première année pour les rendre plus professionnelles et le tout avec une professeurs tellement top, vraiment ça a été une chance de pouvoir apprendre à ses cotés. C’est une profs qui vous repousse dans vos retranchements, ne vous laisse pas dans votre confort et vous fait clairement évoluer et savoir ce que vous voulez pour vos futurs années.

Le plus dur lors de cette année scolaire à été le modélisme, une matière où je m’épanouissais lors de la première année et qui m’a angoissé tout le long de la deuxième. Le courant ne passait clairement plus avec le prof, je n’aimais pas sa façon de fonctionner avec les élèves, il était brut et à mes yeux sans coeur. A chaque semaine de modélisme je vomissais de peur avant d’aller en cours, c’est d’ailleurs à ce moment là que sont apparues mes crises d’angoisses. Je me sentais nulle à ces yeux, incompétente. Une année très difficile qui m’a clairement fait perdre confiance en moi au point de remettre en doute mon choix de spécialisation pour ma troisième année à Paris, un choix qui été évident depuis le début : LA LINGERIE, mais qui c’est évaporé sous le regard de ce prof impressionnant et stressant.

Je voulais donc partir en Accessoires, car il n’y avait plus de modélisme. C’était à mes yeux le plus simple car je me trouvais carrément nulle. Heureusement ma prof de stylisme m’a réveillé et rappelé que la lingerie c’était ce que je voulais et que j’en étais capable, je ne la remercierais jamais assez pour ce soutient qui m’a permis d’entrer en section lingerie en troisième année à Paris.

 

MA TROISIEME ANNEE EN SPECIALISATION LINGERIE : LA REVELATION

Arrivée sur Paris, capitale de la mode et pour moi, Jungle de béton où les rêves se réalisent. J’entre en troisième année en spécialisation lingerie où je rencontre des professeurs talentueuses, investies, professionnelles et encourageantes. Je peux vraiment dire que c’est la meilleure année de toute ma vie d’étudiante, celle où je me suis épanouie, où j’ai trouvé très rapidement ma place, mon univers et mes envies.

Pour vous présenter un peu le programme de l’année:

En Stylisme nous commençons par personnaliser nos silhouettes, leur donner du caractère, du déhanché. Puis nous travaillons sur nos univers avec l’aide de Melissa notre professeur qui nous guide, nous pousse dans nos retranchements afin d’aboutir à ce qui sera notre futur collection de fin d’année. Nous apprenons également à réaliser des créations matières, qui est une étape très importante.

En modélisme, nous commençons à apprendre toutes les bases de lingerie, du soutiens-gorges triangle au balconnet. Du body au corset. Du string au shorty. Cela se déroule de Septembre à Janvier avec en parallèle à partir de décembre le début des recherches en toiles de la collection de fin d’année. Puis de Janvier et jusqu’à Juin, nous réalisons notre collection de fin d’année, des toiles aux produits le travail fut hard mais tellement passionnant. Maud ma professeur de modélisme est investie, nous pousse à aller toujours plus loin, à développer nos pièces, et nous pousse à l’excellence.

 

LES JURYS

Lors de cette troisième et dernière année scolaire nous faisons face à différents jurys afin de présenter et faire suivre le développement de la collection de fin d’année au personnel pédagogique de l’école. Ces jurys nous entrainent pour le jury professionnel qui a lieu en Juin où nous présentons notre collection aux professionnels de la mode et de la lingerie.

 

Voici donc le programme des jurys de l’année. 

  • Premier jury – Jury style: Il a lieu en novembre et il consiste à présenter notre projet avec comme support nos croquis, nos moodboards (images d’inspirations), nos matières et créations matières et surtout un discours solide pour convaincre le corps enseignants.
  • Deuxième jury – Jury de la première toile : Il a lieu en Janvier et il consiste à présenter la première toile de la collection, une toile est un prototype cela permet d’étudier le volume de la pièce ainsi que de découvrir si les matières fonctionnent bien, etc.
  • Troisième Jury – Jury toiles : Ici ce jury à lieu en mars et consiste à présenter l’intégralité de la collection en toiles, de ce fait on y voit l’harmonie de la collection, des volumes et des matières et on discute avec les enseignants et la direction des changements éventuels et des éléments qu’on pourrait apporter à la collection afin qu’elle soit encore plus professionnelle.
  • Quatrième Jury – Jury collection finale : Ce jury à lieu en Mai et on y présente notre collection de fin d’année en vrai matières etc… Ce jury permet de valider note place au showroom professionnel qui est le but de cette année scolaire.
  • Jury final – Showroom professionnel : Il a lieu début Juin, pendant toute une matinée nous convions les professionnels de la mode et de la lingerie à découvrir notre collections de fin d’année. Nous sommes installé chacun dans un stand décoré entièrement par nous même dans l’univers de la collection.

 

Le showroom pro est vraiment la plus belle expérience du monde, c’est un échange avec les pro, on parle de notre collection, et nous recevons des conseils et beaucoup de compliments sur ce projets. C’est top !!

 

Voilà j’ai fais le tour de mon cursus scolaire, merci aux plus courageux d’avoir tout lu ahah ! Si certains d’entre vous aimerais se lancer dans ce domaine je ne peux que vous y encourager, c’est une très belle expérience enrichissante, mais bien-sûr il faut s’attendre à des nuits blanches et surtout à mettre sa vie un peu entre parenthèse pour la troisième année ! Personnellement je n’ai aucun regret sur les choix que j’ai pu faire, le fait d’avoir choisi de mettre ma vie perso de coté pour mon année scolaire m’a permi de réaliser un de mes rêves celui d’être diplômée Styliste.

Surtout ne pensez jamais que c’est impossible, si vous travaillez dur, que vous vous épanouissez et surtout que vous croyez en vous, vous y arriverez soyez en sûr. Il y aura toujours quelqu’un pour vous dire le contraire mais votre plus grande force sera de croire en vous et en votre rêve.

 

J’espère vous avoir inspiré ! J’aimerais savoir d’où vous venez et ce que vous faite comme étude, ou ce que vous aimeriez faire comme métier et quelles sont vos passions ?

 

Hâte de vous lire.

Prenez soin de vous.

xoxo Margaux

 

 

 

4 commentaires sur « #END OF SCHOOL : Tout sur mon parcours scolaire »

  1. Beau témoignage et beau parcours. Il faut toujours croire en ses rêves, mais surtout se donner les moyens de les accomplir. C est ça la vie, avec ses réussites et ses difficultés. L important étant de toujours rebondir et d avancer. Curieuse de te suivre également dans ta vie professionnelle, j ai hâte de lire tes prochains articles. Bises.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s