UN PAS APRES L’AUTRE

Je me lance enfin, après 4mois d’épuisement, à écrire ces quelques lignes. J’ai tellement cherché à m’exprimer sans trouver aucun mot à la hauteur de ma douleur. Aucune lueur d’espoir à l’horizon pour exprimer ce qu’il m’arrivait, et pourtant j’en ai user des feuilles de papier pour écrire mon amertume. S’il y a bien une chose dont je ne me souciais pas il y a quelques mois, c’est bien des jours qui passent. C’est vrai on remet souvent les choses à demain sans se soucier de quoique se soit, mais nous sommes jeunes (c’est ce que je me disais) et puis un jour le ciel tombe sur notre tête, des millions d’examens médicaux tombent et s’additionnent. Et nous, face à notre vie, spectateur de notre vie, impuissant face à ce qui se passe et face à la douleur de nos proches. S’il y a bien une chose dont je n’avais jamais pris conscience avant c’est que demain ne nous est pas donné, et que tout peut basculer et ce, sans qu’on puisse le contrôler. On fait des plans, on rêve d’un avenir lumineux avec des projets pro qui ne cessent de se concrétiser, des portes vers l’avenir qui ne cessent de s’ouvrir et un jour, un mur. Un mur qui stop tout, les projets, l’avenir, le corps, le mental, la vie sociale. Et tout s’écroule, tout, parce qu’on avait pas prévu. Pas prévu d’arrêter les études, pas prévu d’être aussi faible après avoir affronter tellement de choses, pas prévu de revenir chez papa et maman.

J’me suis trop souvent donner à 200% dans les choses que j’entreprenais, professionnellement et personnellement parlant. J’ai toujours tout donné, j’me suis toujours saigné pour arriver à ce que je voulais. Mais je ne vivais pas, mon quotidien était boulot, boulot, boulot. Je ne déconnectait pas, toujours à parler de cette passion qui se concrétisait en projets professionnels. Et puis une vie amoureuse chaotique, passionnel, meurtrière qui m’a éteinte elle aussi à petit feu. Mais le mental était là, bien présent. J’avais tout ce que je voulais, une vie dont je rêvais avec des projets professionnels qui correspondaient à mes buts, à mes rêves.

1920414_853170554713261_1555150132439855243_n


Toutes petites filles rêvent du prince charmant, de l’homme parfait (souvent à l’image de son papa, grand, fort, respectueux et protecteur), moi j’en ai rêvé, j’pensais l’avoir trouvé mais je me suis perdu, perdu dans une relation nocive, malsaine et destructrice. Dans les griffes d’un homme possessif, jaloux, accaparant ma personne et ma vie.

Je n’écris ce post pour jeter la faute sur qui que se soit, ce qui m’est arrivé n’est la faute de personne, c’est le destin, c’était écrit. Je veux juste ouvrir les yeux. 

J’ai fais comme une sorte de Burn-out, cette chose destructrice qui vous rend spectateur de votre vie. Je voudrais juste faire prendre conscience qu’il faut écouter son corps, moi je ne l’ai pas écouter et pourtant avec du recul les signaux étaient bien là, rouge éclatant, mais je me pensais capable d’affronter. S’il vous plait écouter votre corps, il sait bien mieux que vous ce qui est bon pour lui! La vie ce n’est pas que se défoncer au boulot, c’est aussi sortir, voir ses amis, aller au cinéma. La vie c’est vivre et pas se tuer à la tâche. La vie s’est précieux, croyez moi on ne s’en rend pas compte et c’est « humain ».

Aujourd’hui je vais mieux, pas encore bien mais mieux, les douleurs thoracique sont encore là, les migraines toujours au rendez-vous. Les crises d’angoisses se font rares et me laisse de l’air pour respirer. J’ai arrêter les gouttes antidépresseur, parce que croyez moi ce n’est vraiment pas la solution, nous ne sommes pas né pour devenir zombie, et ce n’est pas parce que nous avons, dans notre vie, une période d’égarement, que nous devons laisser ces « m***** » nous perdre d’avantage. Aujourd’hui c’est différent, je vais à des thérapies individuelles. J’ai fini par accepter que la méditation, parfaite pour moi, allait m’aider à voir clair et à gérer mes ups and downs.

Je n’ai pas eu la vie facile moi non plus mais justement, je crois que tout cela finis par nous différencier. Nous rendre plus fort, mais surtout faire de nous des êtres à part entière et merveilleux à fréquenter.

 

Un pas après l’autre, direction ma victoire ..

Je vous embrasse, prenez soin de vous.

xx Margaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s